Dominique-Jean CHÂTELET | 1964-2016

Dominique-Jean CHÂTELET | 1964-2016L’Enseignement catholique de Lyon est en deuil.

Suite à un très grave accident de vélo vendredi 25 novembre 2016 au soir, Dominique-Jean Châtelet a été transporté à l’hôpital Lyon-sud. Il était dans le coma et son pronostic vital était engagé. Il est décédé dans la nuit, entouré de Ségolène, son épouse, de ses enfants et d’un prêtre ami.

Nous sommes abasourdis par cette nouvelle. Nous lui avons dit « au-revoir et à lundi » vendredi à Saint-Etienne, au terme de notre rencontre joyeuse et fraternelle des équipes des 3 DDEC de l’académie. Nous avons du mal à réaliser que cet « Au-revoir » était un « A Dieu ».

Dominique-Jean était plus qu’un collaborateur ou un collègue. Pour beaucoup d’entre nous il était un ami.

Il avait une âme de pèlerin, habité par une grande soif d’absolu et d’exigence intérieure. Mais nous avons du mal à comprendre à et accepter que ce pèlerinage terrestre s’arrête aussi vite.

Nous le confions à la tendresse et à la miséricorde du Père. Nous entourons Ségolène et ses enfants de notre prière, de notre amitié et de notre Espérance.

L’équipe de la DEC se retrouvera lundi 28 novembre 2016 à 9h dans la chapelle de la maison diocésaine pour implorer l’Esprit consolateur, pour lui, pour sa famille, pour tous ses amis et pour nous qui sommes écrasés par la peine.

En communion de prière et d’Espérance.
Gilles de Bailliencourt

Ses missions

Agé de 52 ans, Dominique-Jean Châtelet était depuis près de 10 ans Adjoint 1er degré à la DEC de Lyon et délégué de tutelle pour les établissements diocésains du Rhône. Sans compter ses heures, il sillonnait les routes du nouveau Rhône pour être présent auprès des chefs d’établissement et des équipes et les soutenir dans leurs missions. Il relayait activement la dynamique diocésaine en mobilisant les chefs d’établissement pour participer aux sessions, journées de tutelle et réunions.

Après le CFP il avait été chef d’établissement de l’École St François, à Larajasse, puis à St-Laurent de Chamousset avant de rejoindre Grenoble puis l’académie de Nice.

Ses engagements

Dominique-Jean aimait accompagner les lycéens en pèlerinage à Lourdes comme les APS en récollection. Il avait participé avec enthousiasme à une délégation diocésaine qui était allée à Koupéla, au Burkina-faso pour développer le jumelage avec Lyon.

Chef scout il faisait chaque année un « goum », cette marche de dépouillement intérieur.

Grand sportif il se réjouissait d’avoir constitué 2 équipes de chefs d’établissement pour courir la mythique « Sainté-Lyon » le 3 décembre 2016. Tout naturellement, il représentait les 3 directeurs diocésains de l’académie dans les instances de l’UGSEL.

Sa famille

Ségolène, son épouse depuis 29 ans, enseigne dans une école catholique de Villefranche. 3 de ses 6 enfants sont mariés et depuis peu il avait la joie d’être grand-père : Aymeric et Stéphanie et Ambre, Thibaud et Marie, Timothée et Louise, Marie Solène, Guilhem, Théophile.

Invitation

Tous ceux qui le souhaitent sont invités à se retrouver pour une veillée de prière ce samedi 26 novembre 2016 à 20h30 dans l’église Notre Dame des marais, à Villefranche sur Saône.

Les obsèques de Dominique-Jean se dérouleront le mercredi 30 novembre 2016 à 14h en l’église Notre Dame des marais, à Villefranche sur Saône.

Témoignages

Tous ceux qui souhaitent exprimer un témoignage, un souvenir, une anecdote de la vie, de la présence, de la personnalité de Dominique-Jean peuvent nous l’adresser (accueil@enseignementcatho-lyon.eu) . Ils seront rassemblés dans un livre d’or qui sera remis à Ségolène.

« Abasourdie est le mot. C’est une terrible nouvelle. Nous perdons un accompagnateur, une présence discrète, efficace, bienveillante, un fédérateur. C’est dans de telles circonstances que nous devons nous rappeler qu’il n’y a rien de plus important que de prendre soin les uns des autres.
Je pense bien à vous, à toute l’équipe qui doit être dans une peine infinie et à sa famille pour qui le choc doit être insoutenable. Nous ne pouvons que nous tourner vers l’apaisement de la prière vers le père. »
Blandine V.

« Je vous fais part de l’anéantissement le plus total de l’ensemble de la communauté éducative de l’école face au tragique accident qui vient de survenir. Nous soutenons de tout notre cœur la famille et les proches de Dominique-Jean ; nous y joignons notre peine, notre tristesse, et nos regrets. Regrets de notre adjoint si droit, si serviable et dévoué à sa fonction; regrets du père de famille; regrets du confident et de l’épaule qu’il était. Nous portons avec vous ce deuil. Nous honorerons sa mémoire et tenterons de l’accompagner dans cette étape lundi avec l’ensemble des élèves. »
Cynthia P.

« Les mots se mêlent au silence. Je le revois courir sur la ligne des crêtes à La Salette lors de la session des APS. Le grand sportif va désormais déployer son âme dans les horizons infinis de la Miséricorde de Dieu. Nous pensons à sa famille, à vous tous qui travailliez avec lui depuis des années.»
Anne C.

ABCD du Codiec et de la Direction de l’Enseignement catholique de Lyon – N° 363 – Samedi 26 novembre 2016 – Sainte Delphine